Articles les plus consultés

Variations Le Fils

Texte et mise en scène de Laura Tirandaz
Création en 2007 et reprise en 2008 au Théâtre de Création à Grenoble


Cache tes mains! Je ne les supporte pas, cache-les! Comment veux-tu que j'aille mieux avec des mains pareilles, avec ces mains qui me soignent et me lavent. C'est cela c'est bien cela qui me tuera et qui viendra à bout de moi. Avant, je n'avais pas remarqué, avant... Maintenant que je les ai toujours sous le nez, je ne vois plus que ça. Tes mains, ces mains et notre perte. Je sais bien que cela ne vient pas de toi, que tu ne le fais pas exprès mais ôte-moi ces deux oiseaux de malheur de mon regard. Ne me touche pas ou alors couvre tes mains. Un morceau de chiffon ou des gants, ce que tu veux mais cache-moi ça.

Tu n'as pas toujours eu ces mains là. Si seulement... On peut dire qu'on voit si une vie a été ratée à l'état des mains. Passé un certain âge, les mains nous trahissent. Et peut importe l'ornement que tu porteras, alliance ou diamant, tu seras toujours trahie. Oui. Certaines femmes ont leurs mains seules pour ornement. Toi, tes mains dénoncent ton célibat, on a jamais su garder les hommes ici. Je le vois jusque dans tes mains. L’homme aurait pu épargner tes mains.